Archives pour la catégorie Rapports 2016

2016 au fil de l’eau

Janvier :
Une grande décision a été prise : Le Président de l’Association et sa famille ont décidé de rester deux à trois ans de plus à Kinshasa pour continuer le grand travail qu’ils ont auprès des enfants de la rue. C’est bien sûr, superviser l’accueil des enfants abandonnés, leur accompagnement psycho-social et le travail d’enquête et de réunification, c’est aussi accompagner et former l’équipe éducative qui est au quotidien avec les enfants. Il faut aussi étendre le réseau, l’entretenir, démarcher des donateurs et bailleurs de fonds.

Le projet JOS Kinshasa avance mais le travail reste complexe. Par moment il faut faire de la médiation, accompagner les parents et les enfants. On arrive parfois à des résultats surprenants : nous éprouvons une joie immense lorsque les deux parties se réconcilient (l’enfant et ses parents). En effet c’est alors une porte pour une éventuelle réunification : l’enfant peut retourner chez ses parents. Pour l’année 2015, 19 enfants sont rentrés en famille.

Concernant l’Arche, maison des filles : les religieuses qui les encadrent commencent à bien s’adapter au travail avec les enfants.

Avril :
Les enfants de l’association Jeunes au Soleil continuent d’être là, de fréquenter l’école, leur apprentissage, la paroisse… Nous en avons accueillis des nouveaux, venus du marché, certains enfants font des grand progrès sur le plan scolaire et relation avec des adultes. Par ailleurs, des week-ends en famille deviennent possibles ; aussi, certains sont rentrés chez eux après médiation avec les familles. Les religieuses qui encadrent les filles s’adaptent bien au travail éducatif de ces jeunes.

Le Président, Richard, revient de deux semaines en France :
– Il a rencontré les jeunes de la Fondation Apprentis d’Auteuil pour leur témoigner de notre travail et surtout de la présence de jeunes dans le monde et à Kinshasa en particulier, encore plus dans le besoin qu’eux. En Picardie, Nantes et sa région, Marseille et Val d’Oise au total plus de six cent jeunes et adultes.
– Il est aussi intervenu dans plusieurs paroisses du Val d’Oise dont Ermont, Saint Leu la Forêt et Persan-Beaumont.

Juin :

Visite de l’Ambassadeur de France

Septembre :
Pour les enfants du centre Jeunes au Soleil, les mois de juillet et août se sont bien passés. Ils ont pu tous aller en colonie de vacances. D’autres ont été réunifiés dans leur famille. L’année scolaire a repris pour tous, chacun avec une formation adaptée à son niveau : école primaire, école professionnelle, formation chez un maitre d’apprentissage ou encore remise à niveau et alphabétisation au centre.

Le gros défi de cette année est de trouver des fonds à cause des conséquences de la situation actuelle au Congo. Le climat n’est pas serein et beaucoup craignent de s’engager à financer des projets alors qu’une grande instabilité pourrait se mettre en place à court et moyen terme. Nous sommes en pleine réécriture du projet financé par l’Agence Française de Développement. Nous espérons que ce financement se poursuivra en 2017 pour trois ans, mais l’AFD ne donnera sa réponse définitive qu’en février mars prochain !

Pour l’heure nous avons invité une quinzaine d’amis franco-congolais pour une première réunion le 25 septembre 2016 qui se veut constituante d’un conseil d’administration pour JOS Kinshasa. L’échange était riche et intéressant avec déjà des volontaires pour nous aider dans le domaine des finances, communication…

Sur le plan de la sécurité, nous venons de passer deux jours sous les balles et gaz lacrymogènes les 19 et 20 septembre. Notre quartier a été particulièrement agité avec des pillages de résidence, université, commerce, incendie de véhicules et bureaux de police, des arrestations…

Depuis la tension a baissé mais la situation n’est vraiment pas sereine.